reseaux-instagram reseaux-youtube reseaux-twitter reseaux-pinterest

ANECDOTES DU PARIS INSOLITE

Les meilleurs secrets & curiosités de Paris

retour aux
anecdotes

Pépite de la culture chinoise à Paris : la Pagode de Monsieur Loo

Pour quitter le mode zoom, cliquez sur "ECHAP" ou "ESC"

L'art de Loo

Une étonnante pagode rouge en plein Paris

Nous sommes dans les années 1900, la France s'enivre de la belle époque, période de l'histoire marquée par de profonds bouleversements technologiques et sociaux. Entre la Tour Eiffel et le Musée d'Orsay, Paris organise une extraordinaire Exposition Universelle et attire d'innombrables visiteurs qui viennent découvrir de gigantesques pavillons construits par 40 pays pour présenter leurs plus beaux atouts culturels. 

Afin de profiter du dynamisme économique, une jeune chinois nommé Ching-Tsai Loo, né orphelin dans un obscur village des bords du Yangtsé, décide de quitter son pays natal pour venir tenter sa chance dans l'hexagone. À l’affut de la moindre occasion, il entend parler de l’ouverture à Paris d'un magasin d’importation de produits chinois et s'y fait engager comme "homme à tout faire". Les parisiens son friands des antiquités chinoises et paient des fortunes pour s'offrir les objets de la boutique asiatique. Bien conscient que l'affaire est juteuse, Loo regroupe ses économies et fait quelques emprunts pour ouvrir son propre magasin d'oeuvres d'art où il vend des fresques bouddhiques, des jades archaïques et des bronzes chinois. Pour faire fructifier son affaire rapidement, l'ambitieux galeriste profite de l'instabilité politique de la Chine et part récupérer d'inestimables antiquités dans les temples, les palais et les tombes impériales. En quelques années, la revente de ces oeuvres aux acheteurs d'art occidentaux lui permet de bâtir un empire.

Devenu richissime mais honni en Chine pour avoir pillé les trésors nationaux, Loo demeure en France et rachète un hôtel particulier à deux pas du Parc Monceau. Or à l'époque, la ville de Paris ne demande pas de permis de construire aux propriétaires pour restructurer leurs biens fonciers, ce qui lui permet de faire modifier l'apparence de son immeuble pour assouvir son appétit artistique. En moins de deux ans, son architecte parvient à transformer le bâtiment du XIXᵉ siècle en une somptueuse pagode rouge, nommée "Pagode Loo". Le voisinage ne manque pas d'émettre moult plaintes, mais les avocats du commerçant malicieux arrivent quand même à manœuvrer pour permettre au projet d'être achevé en 1926.

Sur les quatre étages, les pièces en enfilade sont décorées de boiseries rouges et de tentures de soie. De magnifiques vases Ming en porcelaine ornent les coins des allées tandis que d'inestimables tapisseries et des armures impériales enjolivent les parois des salons. Mais le couple aime aussi montrer ses collections et organise souvent des soirées mondaines. À la lueur des lanternes rouges ils continue ses affaires jusqu'au bout de la nuit, offrant sans compter les meilleures cuvées de Dom Pérignon à de riches collectionneurs d'art et aux conservateurs des plus grands musées du monde.

Mr. Loo vit ainsi très confortablement mais doit arrêter soudainement son commerce en 1949 lorsque le gouvernement communiste chinois décide de fermer les frontières. Il s'éteint à l'âge de 70 ans et lègue à sa famille un héritage colossal. La Pagode est bien préservée par les successeurs mais les énormes frais d'entretien les poussent à la revendre à des fonds privés en 2011. Depuis lors, la grande maison abritant les oeuvres d'art de Loo est gérée par l'entreprise "Pagoda Paris" qui y organise des évènements. Devenue musée privé d'art asiatique, la pagode n’est malheureusement pas ouverte au public mais peut parfois être découverte lors de journées du patrimoine.

Photo : La maison Loo, pagode rouge à Paris


Carte et infos

ping-rond-mobile

Tags : pagode, chine, chinois, art, collection, immeuble, architecture

Veuillez vous connecter

48 rue de Courcelles, 75008 Paris

Vue carte

Vue satellite

Gérez vos favoris et accédez gratuitement à toutes les fonctions du site !

En créant votre compte, vous pourrez aussi accéder à l’ensemble des photos et articles, sans aucune limitation.

Veuillez vous connecter

Déjà membre ? connectez-vous ici